Notre sélection d’épavistes à Paris 16 – 75016

NM AUTO

Paris

Contacter
Casse Diderot

NM AUTO

Paris

Contacter
Casse Diderot

NM AUTO

Paris

Contacter
Casse Diderot

NM AUTO

Paris

Contacter
Casse Diderot

 

Satisfaction garantie

 
Témoignage de Joel Marshall
Témoignage de jane Doe

 

 

Nos services d’enlèvement gratuit des épaves dans le 16ème arrondissement de Paris (75016) sont effectués par des épavistes reconnus à Paris, en partenariat avec des centres VHU agréés par la préfecture de Paris (75016 Paris) pour y être broyés. La destruction et le recyclage de votre épave y est réalisée conformément aux normes environnementales Européennes.

Enlèvement gratuit d’épave à Paris 16 – 75016

Vous souhaitez vous séparer de votre carcasse qui encombre votre espace et vous êtes en quête d’un expert pour réaliser cette opération ? Domicar assiste le client dans toutes les démarches relatives à la démolition des voitures ou de motos non roulantes. Votre épaviste à Paris 16 est à votre disposition pour le retrait et le transport de votre véhicule hors d’usage dans un centre de démolition agréé VHU. Nous rachetons vos carcasses puis les transférons dans une casse auto agréé.
Nous disposons de l’expérience nécessaire dans secteur de l’enlèvement d’épave à Paris 16. Domicar est une entreprise de professionnels et hautement qualifiés qui met ses services à votre disposition. Nous sommes fiables et nous travaillons avec professionnalisme pour vous fournir les résultats escomptés. Nous investissons dans un matériel à la pointe de la technologie, ce qui nous permet de vous donner satisfaction sur les chantiers complexes. Nos équipes que nous mettons à votre disposition sont composés de techniciens qualifiés, expérimentés et très compétents qui vous fournissent des prestations de haute qualité. Nos techniciens travaillent pour servir au mieux tous les détenteurs de véhicules en fin de vie. Retrouvez-nous tous les jours de la semaine pour une prestation de qualité. Nous pouvons racheter votre véhicule, nous fixons le prix en fonction de sa valeur et de son état. Ces professionnels, au cours de leur intervention, vous assistent dans toutes les formalités administratives. Ils vous montrent comment bien remplir les papiers de démolition.
Domicar est une entreprise qui intervient dans n’importe quel espace, privé ou public. Nos solutions d’enlèvement gratuit d’épave à Paris 16 sont pensées pour satisfaire les exigences de tous. Nous vous envoyons nos équipes pour vous fournir des prestations sur mesure. Prenez vite un rendez à notre service client pour bénéficier de notre savoir-faire.

Comment mon véhicule est recyclé après son enlèvement par l’épaviste ?

Le travail des épavistes est d’enlever les épaves de véhicules qui encombrent et polluent la nature. Ils ont pour partenaires les casseurs et démolisseurs qui eux collaborent avec les broyeurs. Votre véhicule est enlevé au premier rendez-vous avec le professionnel, vous devez donc lui fournir toutes les informations relatives à l’épave pour qu’in arrive avec tout le matériel nécessaire.
L’enlèvement de votre véhicule a lieu lors du premier rendez-vous avec l’épaviste, à l’endroit où l’épave doit être récupérée. Il est donc important de fournir toutes les informations sur l’état du véhicule avant l’intervention du professionnel pour qu’il arrive avec l’équipement adapté à l’opération.
Avant l’enlèvement, l’épaviste peut décider d’acheter votre véhicule. La transaction peut se faire une fois les formalités terminées. Pour le prix de l’épave, il prend généralement en compte l’âge et l’état de l’épave. La carrosserie, le groupe boite de vitesse et le moteur, ainsi que le pot catalytique sont particulièrement scrutés avant l’achat.
La liste des centres VHU agréés est disponible à la préfecture, vous pouvez la consulter également sur leur site internet. Ils peuvent vous assister dans toutes les démarches, depuis l’enlèvement jusqu’à la remise et à la destruction de l’épave à la casse auto.

Fonction des démolisseurs

Les démolisseurs agréés gèrent des entreprises soumises à un régime juridique très strict et précis. Selon le code de l’environnement (articles R. 543-156 et suivants) et le décret du 1er août 2003 sur la construction des véhicules et l’élimination des VHU (Véhicules Hors d’Usage), les véhicules hors d’usage doivent être traités dans une entreprise autorisée selon la réglementation sur les Installations Classées pour la Protection de l’Environnement (ICPE) et agréée pour le traitement des véhicules hors d’usage.
Les dispositions de ce code précisent en effet que « les véhicules hors d’usage ne peuvent être remis par leurs détenteurs qu’à des démolisseurs ou à des broyeurs titulaires de l’agrément ou à des centres de regroupement créés par les producteurs ». Un cahier des charges est annexé à cet agrément qui fixe les obligations du casseur.
Les sites de démolissage ou le centres CHU sont ainsi considérés comme des Installations Classées pour la Protection de l’Environnement (ICPE) et régies en conséquence par les règles découlant de leur classement à ce titre. Ces centres doivent contrôler les pièces démontées pour réemploi avant leur stockage dans les magasins de pièces détachées d’occasion. Les autres pièces et composants sont retirés pour être recyclés dans les filières de valorisation. Un organisme certificateur tiers et indépendant contrôle chaque année la conformité des sites au cahier des charges de l’agrément.
Anticipant les normes européennes, les démolisseurs agréés avaient déjà adopté en 1995 la certification de services Qualicert à travers le référentiel « Traitement et valorisation des véhicules hors d’usage et de leurs composants ». Aujourd’hui, on compte près de 400 entreprises certifiées Qualicert, en plus de leur agrément VHU et de leur classement au titre des ICPE.
Les démolisseurs agréés VHU et habilités SIV (système d’immatriculation des véhicules) peuvent également faire du traitement administratif des véhicules hors d’usage. Dans cette fonction, ils inscrivent dans le système SIV toutes les informations en rapport avec la destruction de l’immatriculation des véhicules, précisément la déclaration d’achat simple ou pour destruction, la déclaration d’intention pour destruction et la déclaration de cession pour destruction conformément aux articles R. 322-4 et R. 322-9 du code de la route.
En outre, ils s’occupent du registre de police comme prévu aux articles R. 321-1 et suivants du code pénal, pour réaliser le traçage des produits retirés au cours du recyclage des épaves. Ils doivent enfin communiquer chaque année au ministre chargé de l’Environnement, via les Directions régionales de l’environnement, de l’aménagement et du logement (DREAL) :
• Le nombre et le tonnage de véhicules pris en charge
• Le nombre et le tonnage de véhicules hors d’usage transmis aux broyeurs agréés
• Le nombre et le tonnage de produits ou déchets émanant du recyclage des véhicules hors d’usage remis à des tiers
Les démolisseurs agréés souhaiteraient en retour que l’Etat accentue la lutte contre casse auto sauvages pour enrayer la concurrence irrégulière que ces sites leur font subir.

Qu’est-ce qu’un site broyage d’épave ?

Le broyeur reste le dernier point de traitement des épaves destinées au recyclage. Les sites de broyage réalisent d’abord le concassage des épaves et effectue ensuite le tri des différents éléments pour séparer les métaux ferreux et non ferreux par certaines méthodes, notamment le procédé de la séparation magnétique et la technique de la flottation. Ces matières sont acheminées dans les usines de métallurgie et de sidérurgie pour être valorisées.

Tous les arrondissements où travaille votre épaviste Domicar