Sélectionner une page

Résultats de recherche pour: “  “.

Le Lot se trouve en Occitanie, c’est le département du 46 qui s’étend sur une superficie de 5 217 km2 et qui compte 173 828 habitants (2017). Sa préfecture est Cahors, une ville célèbre grâce à ses édifices médiévaux tels que le pont Valentré ou le pont du diable. Le département du 46 draine chaque année de nombreux visiteurs grâce à ses festivals comme le Festival Ecaussystème, ses musées et le parc naturel régional des Causses du Quercy. Domicar est l’annuaire des épavistes en Occitanie et dans le Lot. Nous intervenons pour l’enlèvement gratuit d’épave, ensuite le véhicule hors d’usage est acheminé vers le centre agréé VHU le plus proche pour être dépollué et enfin détruit dans les règles de l’art. Nous vous aidons scrupuleusement dans toutes les formalités administratives.

 

Notre sélection d’épavistes dans le 46 Lot

NM AUTO

Contacter
NM AUTO

NM AUTO

Contacter
NM AUTO

NM AUTO

Contacter
NM AUTO

NM AUTO

Contacter
NM AUTO

Satisfaction garantie

Tout savoir sur la réglementation de l’enlèvement d’épaves

Domicar représente un acteur de choix dans le paysage du traitement des voitures soumises au régime des Véhicules Gravement Endommagés (VGE). Votre épaviste dans le 46 Lot intervient rapidement pour vous débarrasser des anciens véhicules roulants ou non roulants, à deux, à trois ou à quatre roues et les dépose dans des centres de traitement agréés par la préfecture.
Savez-vous qu’une voiture bonne pour la casse est un véritable danger pour l’environnement et pour la santé des hommes ? Pour ce faire, nous sommes à votre disposition pour tous les travaux en rapport avec l’enlèvement d’épave dans le 46 Lot et la démolition des véhicules hors d’usages selon des normes très strictes fixées par la loi.
Domicar vous propose en un accompagnement complet, de la récupération de la mécanique sinistrée aux démarches administratives indispensables à la validation de l’opération. Nous prenons complétement en charge toutes les prestations concernant d’enlèvement d’épave gratuit dans le 46 Lot. N’hésitez pas à nous contacter pour bénéficier d’un service à la hauteur de ce que vous attendez d’un épaviste.

Domicar est l’expert à recommander pour l’enlèvement gratuit d’épave dans le 46 Lot

Votre voiture ne démarre plus et vous voulez vous en débarrasser le plus vite possible ? Domicar permet à tous les propriétaires de véhicules hors d’usage de s’en débarrasser. Votre épaviste dans le 46 Lot réalise la récupération des voitures accidentées bonnes pour la casse et vous assiste dans toutes de démarches de l’enlèvement, afin de vous offrir des prestations fiables. Il accompagne dans tous les projets de destruction de Véhicule Hors d’Usage.
Nous nous engageons à vous offrir des prestations de qualité. C’est la raison pour laquelle nous investissons dans des équipements de pointe permettant de travailler sur tous les chantiers, même les plus complexes. Votre carcasse se trouve dans un ravin, un parking souterrain ou un lac ? Faites-nous confiance, car nous avons les compétences nécessaires pour la récupérer. Notre entreprise intervient rapidement tous les jours 24 heures sur 24 pour enlever votre véhicule dans les ravins, les sous-sols et les cours d’eau. Nos techniciens peuvent enlever tout type de VHU, qu’il s’agisse de voiture particulière, de camionnette, de tricycle ou de 2 roues. Les épavistes de chez Domicar travaillent 7 jours sur 7, afin de permettre à tout le monde de nous solliciter pour un enlèvement d’épave dans le 46 Lot. . L’expérience et l’engagement de nos techniciens courtois et sympathiques vous assurent une efficacité réelle et une intervention rapide. Ils assistent dans les démarches administratives, notamment le remplissage du formulaire de cession, les formalités en ligne et en préfecture.
Domicar enlève vos épaves conformément aux exigences du Code de l’environnement. Faites appel à notre équipe d’épavistes professionnels expérimentés pour enlèvement d’épave gratuit dans le 46 Lot. Nous sommes disponibles partout afin de vous débarrasser des carcasses qui rouillent dans vos jardins, vos garages et dans les espaces publics.

Le rôle des démolisseurs dans le recyclage des VHU

Des normes strictes ont été mises en place pour régir les activités des démolisseurs. En effet, les épaves doivent être recyclées dans un établissement, dans le respect des règles relatives aux Installations Classées pour la Protection de l’Environnement (ICPE), aux articles R. 543-156 et suivants du code de l’environnement et du décret du 1er août 2003 sur la construction des véhicules et l’élimination des VHU.
L’article R. 543-164 du code de la route stipule que seuls les démolisseurs ou broyeurs dotés d’un agrément ou les centres de regroupement créés par les producteurs sont autorisés à réceptionner et stocker les épaves. Les centres de démolissage doivent travailler selon les dispositions du cahier des charges associé à l’agrément qui fixe leurs obligations professionnelles.
Les équipements démontés qui doivent être revendus en pièces détachées d’occasion sont contrôlés avant d’être stockés. Un établissement certificateur tiers et indépendant a pour mission de s’assurer chaque année que les centres de démolition respectent le cahier des charges de l’agrément. Les autres pièces sont envoyées dans des sites dédiés et spécialisés.
Les démolisseurs effectuent aussi de certaines taches administratives véhicules. En effet, ils transmettent au Système d’Immatriculation des Véhicules (SIV) toutes les informations nécessaires pour la destruction de l’immatriculation des véhicules, via la déclaration d’achat simple ou pour destruction, la déclaration d’intention pour destruction et la déclaration de cession pour destruction conformément aux articles R. 322-4 et R. 322-9 du code de la route.
Les articles R. 321-1 et suivants du code pénal leur donne également l’autorisation de mettre à jour les registres de la police. Cette opération a pour but de conserver l’origine et de tracer les pièces à revendre en occasion. Ces professionnels, par le biais des Directions régionales de l’environnement, de l’aménagement et du logement (DREAL), fournissent chaque année diverses informations au ministre chargé de l’Environnement. Ces informations concernent la quantité et le tonnage de véhicules recyclés, le nombre et le tonnage des épaves cédées aux broyeurs agréés et des pièces ou déchets provenant du traitement des véhicules hors d’usage remis à des tiers.
Les démolisseurs agréés, compte tenu des nombreux efforts qu’ils fournissent, demandent en retour au gouvernement de renforcer les actions pour éliminer la concurrence déloyale menée par les centres illégaux qui traitent les épaves.

La destruction des épaves à la casse auto ?

Les épaves sont composées de nombreux équipements toxiques et dangereux qui polluent l’environnement. On peut citer par exemple les liquides ou solides tels que les huiles, les filtres à huile, les liquides de frein et de refroidissement, les fluides de climatisation et les batteries au plomb. Certaines composantes sont extraites des VHU, traitées et contrôlées avant d’être mis en vente comme pièces détachées d’occasion. D’autres éléments de l’épave sont envoyés directement dans des sites spécialisés qui s’occuperont de leur traitement. Les métaux seront assemblés et livrés aux broyeurs qui se chargeront de les conditionner, les triturer et les recycler.
Les épaves sont disposées et stockées, dans les centres VHU, sur des dalles en béton, étanches, conçus avec un système qui permet de récupérer et de traiter les eaux de ruissellement. La première étape du recyclage est la dépollution du véhicule qui incluse le retrait des déchets nocifs et la seconde phase consiste à séparer les équipements utiles des pièces non-recyclables.
Un certificat de destruction est délivré par la casse auto agréée au propriétaire de l’épave lorsque l’engin a été détruit. Une copie de ce document est aussi envoyée à la préfecture. La réalisation de la déclaration de cession pour destruction doit se faire dans les quinze jours qui suivent la démolition de l’épave. Le Service d’Immatriculation des Véhicules (SIV) envoie l’imprimé d’un accusé d’enregistrement à l’ancien détenteur reçoit du VHU.
La préfecture reçoit de la part de la casse auto une déclaration d’achat pour destruction ou une simple déclaration d’achat associée à une déclaration d’intention de détruire. Une fois la démolition validée, le véhicule sera interdit de circuler.
Le certificat de destruction est le document qui vous prouve que votre épave a été détruite physiquement et administrativement. Cette fiche permet à l’Etat de bien suivre le fonctionnement de ce secteur et ainsi protéger les professionnels reconnus. Elle permet aussi de limiter les interventions des acteurs illégaux qui remettent en circulation des véhicules destinés à la casse
Notez que le propriétaire d’épaves qui ne possède pas ce document est toujours considéré comme le détenteur et le responsable du VHU. Il endossera donc tous les problèmes qui découleront de la réutilisation du véhicule.

Toutes les villes du Lot 46 où Domicar est représenté

Cahors 46000

Besoin de vous débarrasser de votre véhicule qui n’est plus utilisé ? Faites-nous appel quel que soit son état pour vous affranchir de votre véhicule techniquement irréparable. Notre intervention pour l’enlèvement gratuit d’épave à Cahors est le seul moyen réglementaire. Si vous avez tendance à abandonner votre voiture hors d’usage dans les ruelles ou dans la nature nous sommes à votre disposition.

Tous les départements d’Occitanie où travaille votre épaviste Domicar